Ce contenu est protégé. Veuillez vous connecter et vous inscrire au cours pour voir son contenu !

6 Comments

    1. Alors presque 🙂
      Le RowName n’est pas vraiment un ID qui s’auto-increment comme en SQL. Par exemple si l’on nomme le rownname du premiere élément 1, le suivant sera nommé rowname et non 2.
      Le rowName est un ID unique, mais qui ne s’auto-incremente pas. Si on souhaite que ce soit le cas, c’est à nous à lui attribuer cet ID en faisant des contrôles en amont.
      PS : moi aussi j’aurais aimé un ID à la SQL 🙂

      1. Le rownname est autoincrément par défaut. Il peut le rester sous condition de conserver la nommination par défaut. Cette nomination n’est pas pratique si on doit fouiller manuellement dans les rawnomae dans la table. Mais dans le cas contraire elle permet un usage dynamqiue de la table avec le système d’autoincrément basé sur le rowname par défaut.

        Bien_reçu. Bien_reçu.

        1. Je ne pense pas qu’il faille le considérer comme un auto_increment dans le sens où il s’agit du système de nomination de fichier de base de UE. Si tu crées un fichier level1 et que le CTRL W, le nouveau fichier se nommera Level2. C’est juste une logique pour qu’il ne s’appelle pas pareil mais une vraie incrémentation. Mais why not en faisant comme tu le suggères mais avec les risques qui vont avec 🙂

        2. Egalement, dans une datatable, si tu supprimes un enregistrement, alors tu peux en créer un nouveau qui pourra utiliser le même ID que celui deleted.
          En BDD, tu ne peux/dois pas utiliser un ID qui a déjà existé, l’autoinc te permet entre autre de ne pas devoir gérer ça du coup.

Laisser un commentaire